27 octobre 2016 : Sven Boinet - Directeur Général Délégué & Directeur Général HotelServices Amérique Latine & France

 

 

Cliquer sur ce lien pour visualiser l'invitation

 

le discours de la Présidente (Prochainement)

Cliquer sur ce lien pour visualiser les chaines ACCORHOTELS

 

 

 

 

Résumé de cette soirée rencontre :

 

Trait d’Union Accor a eu le double plaisir, ce 27 octobre 2016, de suivre un exposé de Sven Boinet, et grâce à lui, d’assister à cette rencontre dans le nouveau siège de AccorHotels.
Les quelques 70 personnes présentes à cette soirée ont d’ailleurs eu le privilège d’une visite guidée de cet extraordinaire bâtiment.

 

Après le discours d’accueil de la Présidente Louisette Huet-Tocny, Claude Moscheni a informé les adhérents que le 23 mars 2017, une soirée exceptionnelle à laquelle les membres de Trait d’Union sont conviés, aura lieu avec Paul Dubrule et Gérard Pélisson au Sofitel Marseille Vieux Port.
 

Puis Claude Moscheni, après avoir chaleureusement remercié Sven pour sa disponibilité, a demandé pourquoi AccorHotels avait changé le lieu du siège.
 

Sven Boinet a précisé que c’était pour une question de taille puisqu’à Odyssey il y avait 800 personnes alors qu’à Sequana, où ont été réunis tous les sites parisiens, il y en a désormais 1600. Sven Boinet a par ailleurs rappelé que 650 collaborateurs travaillent encore sur le site d’Evry.
 

Ce nouveau siège, a-t-il souligné, a permis une modification de la façon de travailler, comme par exemple grâce à l’absence de bureaux fermés ou à la forte dimension technologique du bâtiment. De plus il existe plusieurs formules de restauration, des espaces de repos, de détente, de sport qui sont une vraie réussite de conception. A telle enseigne que le degré de satisfaction des équipes est de 75 %. A noter, que de nombreuses entreprises viennent visiter le lieu qui a été également filmé pour une émission de TF1. Autre nouveauté, quand un collaborateur reçoit quelqu’un, il ne le fait jamais à son bureau mais volontairement à un autre endroit du bâtiment afin de faire découvrir ce nouveau siège.
 

Claude Moscheni a ensuite évoqué l’acquisition de Fairmont et Sven Boinet en a profité pour exposer tous les événements qui s’étaient produit depuis le début de 2016 :
 

Janvier : finalisation de l’accord avec Huazhu, partenaire chinois qui développe des hôtels dans cette région et qui a, à ce jour, 70 Ibis en signature et cela en moins d’un an. Il existe un intérêt fort à travailler avec ce partenaire qui ouvre 700  à 750 hôtels par an et qui possède un grand savoir-faire en matière de plateforme.
 

Avril : Acquisition à 100% de « One Fine Stay »
 

Juillet : Closing de Fairmont, Raffles et SwissHotel qui vont rejoindre le pôle luxe  de AccorHotels. Cela a donné lieu à un nouveau Conseil d’Administration du Groupe qui est passé de 12 à 16 membres
L’intégration de ces nouvelles marques prestigieuses s’est très bien passée et le « pipeline » de nouveaux développements s’est accru. AccorHotels est désormais N° 2 mondial dans le secteur du luxe.

 

Après cette acquisition  réussie, les actionnaires chinois Jin Jiang qui étaient à 15% du capital du Groupe sont passés mécaniquement à 12,5%.
Actuellement Sven Boinet a précisé que le Groupe travaillait également au closing de John Paul, une activité de conciergerie dont un tiers de l’activité est liée à des avantages inhérents aux différentes cartes de crédit.

 

Sven Boinet a tenu à dire que le plan digital a été un véritable succès qui est d’ailleurs salué par nombre de prix et de récompenses internationaux. Il a précisé que Vivek Badrinath, qui a quitté le Groupe, sera membre du Conseil d’Administration de AccorHotels.
 

Ensuite, Sven Boinet a évoqué la création du concept Jo and Joe, innovation en terme « d’hébergement jeunesse », qui pourrait connaître, une fois finalisé, un développement mondial. Le concept est d’ailleurs présent dans un étage du nouveau siège AccorHotels
 

Enfin Sven Boinet a parlé de la question de la restauration où le chiffre d’affaires, la profitabilité, la qualité et la satisfaction clients se sont améliorés. L’idée de départ, a-t-il insisté, est de  considérer le sujet comme une question opérationnelle et non pas comme une question conceptuelle. Toute une série de pilotes est actuellement réalisée dans différents pays avec un diagnostic opérationnel.
 

Devant une salle conquise par la clarté et l’exhaustivité de la présentation, Sven Boinet a convié les participants à un cocktail succulent dans ce nouveau superbe siège, symbole de l’avenir de AccorHotels.

Rédaction : Philippe LIGER

7 juin 2016 : Sophie STABILE - Directrice Générale HotelServices France

 

 

Cliquer sur ce lien pour visualiser l'invitation

 

Cliquer sur ce lien pour lire le discours de la Présidente

 

 

 

 

Résumé de cette soirée rencontre :

 

A l’invitation de Louis Deretz, Président Trait d’Union Hauts de France et Benelux, Sophie Stabile Directrice Générale HotelServices France, a fait l’honneur à notre association de participer à une soirée rencontre le 7 juin 2016 devant plus de 50 participants adhérents de la région.
 

Après un mot de bienvenue du directeur du Mercure Lesquin, Olivier Morvan, Louis Deretz a remercié les participants d’avoir affronté les intempéries pour être présents et il a demandé aux nouveaux participants de prendre soin d’acquitter leur cotisation Trait d’Union.
 

La Présidente Fondatrice a ensuite remercié très chaleureusement Sophie Stabile pour sa disponibilité et sa venue malgré un emploi du temps extrêmement chargé. 
 

C’est à la suite de cette introduction que Claude Moscheni a entamé les questions en commençant par demander à Sophie Stabile de se présenter à travers ses précédentes fonctions et celles d’aujourd’hui.
 

Sophie Stabile a rappelé son arrivée dans le Groupe en 1999 pour prendre la direction de la consolidation et du système d’information.
«  En 2006, nommée Contrôleur Général Groupe, je participe à différents projets comme « Grand Back », « Tars » etc… Puis à la demande Gilles  Pélisson, je reprends la Direction Générale Financière Groupe. C’est à cette période que je travaille sur les questions de restructuration et c’est également là que je participe à la création du WAAG dont parlait Louisette Huet-Tocny en introduction.

 

Nommée Chief Financial Officer d’une société du CAC 40, je me suis  dit que j’avais envie de connaître autre chose. J’ai fait la demande alors de devenir le Manager des Opérations France.
Sébastien Bazin m’a entendue et m’a demandé d’exprimer mon souhait dans une note afin d’expliquer ma vision.
Passionnée depuis toujours de danse et de comédie musicale, je rédige un document que je baptise «  Singin’ in the rain » qui deviendra d’ailleurs le nom du Projet AccorHotels France.

 

Il s’agit véritablement du projet de toute une équipe qui connaît  bien les opérations.
Après ma prise de fonction, j’ai fait un tour de France de nos établissements.

 

Puis j’ai repris le principe de « vis ma vie » et je suis allée travailler dans des exploitations avec mon équipe.
J’étais personnellement à un poste de service dans un Ibis à Marseille et je me suis rendu compte que quelques fois les décisions « marketing » étaient difficiles à appliquer.
Désormais tous les personnels du siège iront chaque année un ou deux jours dans un hôtel.

 

Le projet « Singin’ in the rain », consiste d’abord à gagner la préférence « client » et tout faire en fonction d’eux. Des équipes fonctionnelles et opérationnelles ont travaillé sur ce sujet et ont commencé à supprimer des tâches administratives afin de simplifier les process et être vraiment « orientées client ».
Dans le projet, on trouve également un volet « performance » qui permet de revoir par exemple les contrats d’achat sur différents sujets comme les offres TV pour ne parler que de cela…
Il existe aussi un volet qui concerne la créativité qui est réelle dans les exploitations mais qui a tendance à ne pas être démultipliée.
Autre volet du projet : « Ensemble ». Les « musiciens » « et les « danseurs » doivent absolument jouer la même partition. On ne doit pas se battre entre marques du Groupe mais se battre contre la concurrence.

 

Enfin, on travaille également sur des sujets très importants comme HotelF1 par exemple où l’on revoit l’ensemble de l’approche « client ». Autre exemple, Thalassa qui est segment porteur. Enfin un travail conséquent est réalisé sur la restauration. »
 

Sophie Stabile a parlé de l’organisation des marques et a évoqué Mama Shelter et son modèle particulier (70% en restauration et 30% en hôtellerie) et elle a précisé que le dynamisme de cette marque devait créer un moteur d’innovation.
 

Evoquant Fairmont en réponse à une question de Claude Moscheni, Sophie Stabile a précisé que ce groupe représente 150 hôtels dans le monde et un établissement en France et un à Monaco. Elle a souligné qu’il fallait attendre l’approbation de l’Assemblée Générale Extraordinaire pour continuer à avancer. Précisant, en outre, que nous avons beaucoup à apprendre de la politique de fidélité de ce Groupe.
 

Sophie Stabile a beaucoup insisté sur l’importance de la Formation Continue et elle a évoqué plusieurs tests en matière de management comme par exemple les « auto-plannings » du personnel, les plateformes collaboratives, et même des études de la concurrence comme AirBnB ou Generator.
 

Sophie Stabile a également annoncé le lancement d’un challenge « Tous Vendeurs » avec un concours où chacun pourra ramener un contrat aux équipes commerciales.
 

Enfin, Sophie a évoqué l’important travail effectué avec l’Académie et a souligné le besoin de mettre en place des parcours pour faire évoluer les collaborateurs.
 

Sophie Stabile a terminé son exposé en insistant sur les nombreux échanges et travaux réalisés avec les autres pays où le Groupe est présent et notamment en Europe et elle a affirmé son optimisme qui doit être de rigueur en permanence.
 

Elle a ensuite répondu aux questions des adhérents avant de remercier Trait d’Union de l’avoir invitée.
 

C’est devant une assistance conquise et unanime et des applaudissements nourris que cette belle soirée rencontre s’est achevée.
Trait d’Union remercie sincèrement Sophie qui a fait l’aller-retour dans la soirée jusqu’à Lille malgré des conditions atmosphériques terribles ce soir-là dans la région des Hauts de France

Rédaction : Philippe LIGER

17 mars 2016 : Arantxa BALSON - Directrice Générale Talent et Culture du Groupe

 

 

Cliquer sur ce lien pour visualiser l'invitation

 

Cliquer sur ce lien pour lire le discours de la Présidente

 

 

 

 

Résumé de cette soirée rencontre :

 

Ce 17 octobre 2016, l’association Trait d’Union avait le plaisir de recevoir Arantxa Balson, Directrice Talent et Culture Groupe, au Pullman Bercy, devant plus de 70 adhérents. Après le discours de bienvenue (fell welcome Arantxa) de Louisette Huet Tocny, Présidente Fondatrice de Trait d’Union, Arantxa Balson a répondu aux questions de Michel Fernet, dont la première a été : quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez rejoint ACCORHOTELS ?

 

Arantxa Balson a tout de suite précisé qu’elle avait eu l’intuition qu’elle pouvait jouer un rôle dans la grande vision que Sébastien Bazin a pour le Groupe. Il existe un vrai projet et un vrai leader et elle a été rapidement convaincue, et par l’homme et par sa vision.

 

Elle s’est dite enthousiaste de découvrir le monde du B to C (Business to consumer) et celui de l’hospitalité où les femmes et les hommes sont au cœur du projet. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle elle a baptisé sa fonction Talent et Culture afin de bien montrer que c’est une mission qui a du sens et qui n’est pas seulement un process.

 

Ce qui est important, a-t-elle ajouté, c’est ce qui se passe de façon décentralisée, face aux clients, sur le terrain avec des équipes qui partagent les mêmes valeurs. Nous devons être exemplaires dans nos valeurs et il ne doit pas y avoir de décalage entre nos actes et ces valeurs. Pour obtenir une efficacité opérationnelle il faut avoir une efficacité humaine. Nous avons beaucoup travaillé sur la valeur « client » et la passion que nous devons avoir pour lui. Sinon nous ne serions pas passionnés par et pour les hommes et les femmes, les équipes. C’est une relation d’humanité qui nous réunit tous : 100% humain. Et en définitive tout ce que l’on fait est validé ou non par le client. C’est lui le juge ultime.

 

Arantxa Balson a également beaucoup insisté sur le besoin de « booster » l’innovation dans le quotidien, dans des nouveaux services offerts aux clients et les 180 000 collaborateurs en sont les acteurs. C’est ce que les américains appellent l’empowerment c’est à dire la responsabilisation des collaborateurs. Il faut aussi de l’innovation sociale et une relation forte avec nos partenaires sociaux qui représentent leurs collègues.

 

La Directrice Générale Talent et Culture a par ailleurs évoqué le fait qu’il est nécessaire de trouver une forme d’adaptation aux nouveaux codes de la société qui a évolué alors que les entreprises ne se sont pas encore adaptées aux nouvelles formes de communautés qui existent désormais. Les clients sont en communauté et nous devons également l’être.

 

Arantxa Balson a parlé du déménagement des services supports qui permettra de participer également à l’innovation avec une implantation plus flexible et une forme de communication où il existera beaucoup d’espaces de convivialité afin d’éviter les cloisonnements. Ce sera un symbole de la transformation culturelle du Groupe.

 

Enfin Arantxa Balson a précisé qu’un travail important était effectué avec les Franchisés afin de réaliser ce qu’elle a dénommé du « talent distribué ». Nous partageons le même but, le même travail, le même client et pour réussir pleinement nous devons travailler sur les comportements clés des collaborateurs pour les clients. Et en parallèle il est indispensable de réfléchir aux conditions de travail et de bien être des équipes, que ce soit en filiales, en management ou en franchise.

 

Devant une salle enthousiaste, plusieurs adhérents ont manifesté leur envie de participer à ces nouveaux projets selon une forme qui reste à définir. Arantxa Balson a répondu spontanément qu’elle allait y réfléchir, en parler à ses collègues et revenir vers Trait d’Union. Arantxa Balson a été extrêmement applaudie par l’ensemble des participants..

Rédaction : Philippe LIGER

Association Loi 1901

Siège Social : 2 rue du la Mare Neuve 91021 EVRY Cedex

DSC_9175